B-Ears Brabant Wallon

Des opérateurs radio bénévoles à la rescousse lors des inondations en Belgique

Juillet 2021 : Les bénévoles du réseau radio d’urgence du Brabant wallon sont intervenus lorsque le bâtiment de la police à Wavre, en Belgique, y compris son antenne Tetra et ses ordinateurs, a été complètement submergé.

La tour Tetra du commissariat de police – vue en haut à gauche de cette image – était sous l’eau et les communications des services d’urgence ont été affectées (toutes les images sont une courtoisie de Marc Lerchs, directeur de l’information, Centre de crise du Brabant wallon, Belgique).

En décembre 2015, Emily Hough a interviewé Gilles Mahieu, gouverneur du Brabant wallon, Philippe Vos De Wael directeur des opérations, Service d’incendie de la zone de sauvetage du Brabant wallon et Marc Lerchs, directeur de l’information, Centre de crise du Brabant wallon, au sujet d’un projet révolutionnaire impliquant des radioamateurs belges. Ces volontaires connectaient l’ensemble de la société, fournissant un soutien inestimable en cas de coupures de courant majeures et à grande échelle affectant les communications des services d’urgence.

 

 

 

Des radioamateurs ont été déployés pour aider les intervenants d’urgence lors de la panne de Tetra.

Aujourd’hui, en juillet 2021, M. Lerchs décrit comment, tôt le matin du 16 juillet, le bâtiment de la police à Wavre – y compris son antenne Tetra et ses ordinateurs – a été laissé complètement sous l’eau. “Cette antenne est essentielle pour le système national Astrid Tetra, qui est utilisé par les pompiers, les médecins, la police, la protection civile, l’armée et les communicateurs de crise”, me dit-il. “Nous avons également eu plusieurs pannes électriques locales à Liège, au Luxembourg et dans le Brabant wallon”.

C’est là que les radioamateurs bénévoles se sont illustrés. La dépêche du numéro d’urgence 112 a demandé leur aide et une trentaine de volontaires ont été déployés dans les provinces du Brabant wallon et du Hainaut. Ils ont relié les casernes de pompiers, les stations d’ambulance, les hôpitaux (y compris les véhicules d’urgence médicale), le poste de commandement principal de Wavre (le centre de crise du gouverneur et le poste de commandement multidisciplinaire sur le terrain) et le centre de commandement de l’hôpital.

Source QRZNow

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source QRZNow

Le radio amateur réagit aux inondations en Europe occidentale

Le coordinateur des communications d’urgence de la région 1 de l’ Union internationale des radioamateurs ( IARU ) Greg Mossop, G0DUB, a rapporté au cours du week-end que des bénévoles de radio amateur ont répondu à la suite d’inondations généralisées et catastrophiques en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas. Les inondations, résultant de fortes précipitations sans précédent, ont fait plus de 120 morts. Des centaines d’autres sont toujours portés disparus.

Le service d’urgence radioamateur néerlandais (DARES) était en attente depuis le 14 juillet, alors que les premiers signalements d’inondations arrivaient. Une première tentative pour établir une liaison point à point entre la capitale provinciale de Maastricht et le nord de la province du Limbourg a été interrompu en raison de la circulation dense, les résidents évacuant les zones basses. Les volontaires de la DARES étaient en contact avec les membres du Service belge de radioamateur d’urgence (B‑EARS) pour coordonner leurs efforts.

Le mécanisme européen de protection civile a été activé et des groupes d’urgence de toute la région ont signalé que leurs gouvernements envoyaient une assistance et des fournitures supplémentaires dans les zones les plus endommagées. La crue des eaux a continué de se diriger vers le nord, entraînant de nouvelles évacuations, et les groupes d’urgence radioamateurs se sont concentrés sur les demandes d’assistance. B‑EARS a demandé de fournir une liaison VHF de secours entre le centre d’appels d’urgence de Bruxelles et la province du Hainaut jusqu’à vendredi, tandis que la DARES disposait de quatre stations actives dans le Limbourg prêtes à intervenir en cas de besoin.

Le plus grand nombre de morts et de dommages s’est produit en Allemagne, où plus de 1 000 résidents sont toujours portés disparus. La perte des réseaux de télécommunications mobiles a ralenti les efforts de localisation des personnes, tandis que de nombreuses autres sont sans électricité ni maison. L’unité de communication d’urgence du Deutscher Amateur Radio Club ( DARC ) a traité les demandes de soutien aux radioamateurs dans les zones les plus touchées, mais des membres de la région ont également été victimes d’inondations, perdant de l’équipement ou leurs maisons.

« Les clubs de radioamateurs ont été en contact avec les autorités compétentes, mais il n’y a actuellement aucun besoin de soutien opérationnel de la part des radioamateurs », a rapporté le DARC. Un accord d’entraide existe entre les organisations de radio amateur en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas. Mossop a déclaré que les groupes de communication d’urgence dans les régions touchées et environnantes sont prêts à répondre aux demandes et ont coordonné leurs efforts selon les besoins.

“Cette situation d’urgence durera un certain temps alors que les infrastructures sont réparées et que la menace des barrages endommagés et des précipitations supplémentaires est réduite”, a déclaré Mossop. — Merci à IARU, DARC