Drake TR7

drake-r7a-colL'émetteur-récepteur Drake TR-7, conçu par la RL Drake Company, a été considéré comme le premier émetteur-récepteur disponible dans le commerce. Étant 100% l'état solide tous les circuits étaient broadbanded ainsi il n'y avait aucun besoin pour le réglage du preselector ou des ajustements d'émetteur sur la gamme entière de fonctionnement de 1.5Mhz à 30Mhz de l'émetteur-récepteur. Le synthétiseur de fréquence haute performance et la prise de force conçue par Drake ont permis un accord en douceur avec un cadran analogique 1Khz et une lecture numérique de 100Hz. Le synthétiseur de fréquence fournissait des plages de syntonisation dans des pas de 500 KHz sur la plage de fonctionnement de l'émetteur-récepteur sélectionnable avec le commutateur de bande et les boutons-poussoirs du panneau avant "UP" et "DOWN". Drake a été le premier à introduire "Up-Conversion" pour les émetteurs-récepteurs de radio amateur. C'était le processus mettant le 1er IF au-dessus de la fréquence reçue. Drake a mis le 1er IF à 48.05Mhz en plaçant les fréquences d'image bien en dehors de la plage de réglage du récepteur. L'émetteur a été conçu pour fonctionner à une puissance d'entrée de 250 watts sur toute la plage de fonctionnement de la radio. Cela a permis d'obtenir un niveau de puissance de sortie typique entre 130 et 150 watts sur les bandes inférieures et 90 et 100 watts sur 15 et 10 mètres. L'émetteur étant entièrement à l'état solide et conçu pour produire une réponse de fréquence plate sur toute la plage de fonctionnement, aucun accord ou réglage de l'émetteur n'est nécessaire. L'émetteur inclut une protection VSWR qui coupe le niveau de puissance lorsque l'antenne n'est pas correctement adaptée.
Dans les jours de foin de Drake avant la mort de Bob Drake il y avait beaucoup de discussion parmi les ingénieurs sur le TR-7. Les discussions ont porté sur la question de savoir si la nouvelle conception devrait être une conception de tube, éventuellement une conception hybride, ou forger dans le nouveau monde de l'état solide. L'ingénierie plus chevronnée s'est penchée vers l'utilisation de la conception de tube «essayé & vrai». Cependant, après que la fumée ait dégagé les plus jeunes ingénieurs diplômés de collège a gagné le débat pour une conception entièrement solide. Au cours des deux prochaines années, la conception du TR7 a connu plusieurs phases de développement et parfois même des eaux inexplorées. Sur le chemin il y avait beaucoup de nighters, discussions de bar-salle, plumes ruffled, et territoires empêchés, mais tout finalement s'est réuni. Au cours de tout cela, les ingénieurs Drake ont surmonté certains obstacles insurmontables comme le signal BFO ​​qui pouvait être entendu à un pâté de maison jusqu'à ce qu'ils réalisent que le bouclier métallique agissait comme une antenne ou l'amplificateur de puissance qui s'autodétruisait avec des changements de conception et un peu de SWR .

La disposition du tableau TR-7

La disposition de base de l'émetteur-récepteur TR-7 est une conception modulaire. Chaque section de l'émetteur-récepteur a été construite sur des cartes de circuits individuels qui se branchent sur une carte mère que Drake appelle la Parent Board. La carte mère a été connectée à l'exception des cartes de circuit imprimé plus petites et interconnecter les cartes transportant l'énergie, les tensions de commutation et les signaux basse fréquence entre les cartes. Les signaux à haute fréquence utilisaient de petits câbles coaxiaux enfichables sur la face supérieure de l'émetteur-récepteur passant entre les cartes de circuit imprimé. L'image ci-dessous montre l'emplacement de chaque carte et d'autres composants principaux dans l'émetteur-récepteur. Vous pouvez également voir les petits câbles coaxiaux reliant les cartes de circuits individuels.

Lorsque l'émetteur-récepteur TR-7 a été introduit pour la première fois, la carte d'affichage numérique était une option supplémentaire. Après plusieurs mois de production, l'affichage numérique est devenu une caractéristique standard avec tous les émetteurs-récepteurs. Comme le montre l'image ci-dessous, la carte d'affichage numérique montée sur le dessus de plusieurs cartes de circuit imprimé dans la moitié avant de l'émetteur-récepteur. La carte d'affichage numérique a également eu des connecteurs sur le côté inférieur qui est branché sur la partie supérieure de la carte numérique, Conseil VCO et carte de traducteur. Sur la face supérieure de la carte d'affichage numérique, il ya plusieurs petits connecteurs pour les commutateurs d'alimentation et de panneau avant. La carte d'affichage numérique avait une série de huit trous à travers l'avant qui était d'accéder aux condensateurs de compensation de canal sur la carte AUX-7. À l'arrière de l'émetteur-récepteur, il y a un interrupteur appelé «Normal – Ext» et un connecteur directement sous le commutateur. En position "Normal", l'affichage numérique indique la fréquence de fonctionnement de l'émetteur-récepteur. En position "Ext", le Digital Display Board devient un compteur de fréquence externe de 150Mhz. Le connecteur d'entrée pour la fonction de compteur de fréquence était directement sous le commutateur sur le panneau arrière.

 

station1tr7_acy